• Hommage à Andrée

     Elle était née en Bretagne en 1923. Ses parents étaient venus vivre à Paris et avaient inscrit leur fille unique dans une des meilleures écoles, elle en était sortie avec d'excellents diplômes de couturière et avait travaillé dans la haute couture.

    Quand je l'ai connue, elle vivait avec sa mère malade dans un petit pavillon de banlieue qu'elle avait fait construire pour sa retraite avec les économies d'une vie sobre et austère qu'elle avait choisi, sans mari, sans enfants et avec de très rares amis.
     
    J’ai eu le privilège d’être son amie pendant 20 ans, j'ai appris énormément en sa compagnie, j'aimais l'écouter des après midi entiers raconter leurs vies pendant la guerre, comment elle a été sauvée de la mort grâce aux premiers traitements d'antibiotique et parler de son métier qui lui avait permis de rencontrer des gens riches et célèbres, aussi bien des politiques, show-business et même des princes arabes. Mais les plus riches ne sont pas toujours les meilleurs affirmait-elle. Elle me contait des anecdotes quelque peu salées sur cette clientèle qu'elle ne comprenait pas.

     Elle se méfiait de tout le monde qu’elle jugeait très sévèrement, pour elle il n’y avait que deux sortes de gens : les honnêtes, intègres, travailleurs, sérieux, dignes d’avoir sa considération et les autres, ceux qui n’ont forcément que des défauts et qui font des "ronds de jambes" pour obtenir des autres le meilleur et ce dont ils ont besoin comme Maître Renard disait-elle. Elle s’identifiait donc à Maître Corbeau mais en changeant à sa guise la fin de l’histoire car elle ne voulait en aucun cas lâcher son fromage, et se plaisait à imaginer Maître Renard s’en allant ventre à terre, honteux et confus.

     Longtemps je me suis demandé où elle me situait mais un jour elle me dit qu'elle voulait me remercier de mon amitié et pour ce faire,  m’offrir un cadeau. Après m'avoir fait choisir le modèle, elle a brodé pour moi ce magnifique bouquet (photo ci-dessus) destiné à faire un dessus de coussin, j'ai préféré en faire un tableau.

     Elle avait peur de l'orage et du mauvais temps mais aussi de la solitude et de l'inconnu.
    Après la mort de sa mère, un jour elle me dit:
    « -J'ai un grand service à vous demander, voulez-vous être ma "dame de compagnie" pour faire un voyage sur la côte d'azur?».
     Surprenante invitation que je n'ai pas osé refuser et voilà comment j'ai fait un très beau voyage de deux semaines, entièrement gratuit, visite de: Vintimille et son marché, Menton et sa plage, St tropez et son port, Monaco et son jardin exotique, Nice et sa promenade, St Jean Cap-Ferrat et son zoo, mais aussi l'arrière pays avec ses paysages magnifiques.

     Après ce voyage, pour disait-elle, garder de bonnes habitudes, elle organisait de temps en temps des sorties à la journées. Je passais la chercher en auto de bon matin et nous allions visiter des musées, châteaux, cathédrales, expositions ou animations diverses et m'offrait toujours un bon déjeuner dans le meilleur restaurant.
     Puis c’est le cancer qui a eu le dernier mot, elle s'en est allée, voilà dix ans, quelques jours avant la grande tempête de 1999, merci Andrée de m'avoir offert votre amitié, j'aime me souvenir de vous...


    « La vie en BoisAzulejos, les céramiques décoratives… »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    13
    marmota
    Mardi 13 Novembre 2012 à 23:24
    je ne suis pas allée chez elle, avec to¿¿¿
    12
    Lionel
    Mardi 13 Novembre 2012 à 23:24
    Je me souviens d'André qui a beaucoup voyagé et qui, comme toi, partageait ses voyages. Je me souviens de plusieurs séances diapos à l'époque où les blogs n'existaient pas.

    Meilleurs souvenirs à propos d'Andrée.
    11
    Lundi 5 Avril 2010 à 22:45
    Bonjour,

    Germanophile et germanophone, je retourne en Allemagne cet été et j'aimerais savoir où vous avez dormi (si vous vous en souvenez) à Füssen?

    Vos photos donnent envie, la même chose pour le Tyrol qui est aussi prévu dans notre programme de voyage.

    Par ailleurs, je suis tombée incidemment sur votre hommage à Andrée; il m'a beaucoup émue car j'ai moi-aussi perdu (dernièrement) une amie, une grande soeur.

    Même si la perte d'un être cher est dure, quelle richesse pour vous de l'avoir connue!

    Amicalement

    ODILE
    10
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 18:09
    bonsoir Petite Jeannne
    Un petit coucou par chez toi en espérant que tu as passé de bonnes fêtes de noël.
    Gros bisous de moi pour toi. Marishka
    9
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 17:52
    C'est un bel hommage, plein de délicatesse, à une amie. Pour ma part, terne ou brillante, il me semble que chaque vie est intéressante et vaudrait que nous nous en souvenions.
    8
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 12:17
    Bonjour Jeanne,
    J'espère que les fêtes de Noël se sont bien passées.
    Bon dimanche
    Bises
    7
    Vendredi 25 Décembre 2009 à 16:04
    un bien joli portrait de cette femme et de vos souvenirs partages BON NOEL
    6
    Vendredi 25 Décembre 2009 à 10:02
    Coucou....
    Je profite d'être seul chez moi à noêl cette année
    Ppour flaner sur mes bogs préféré..
    Je ne pouvais donc pas ne pas passer chez toi....
    où j'ai toujours un immense plaisir à naviguer parmis tes articles......
    Bon Noël....


    Lorent
    5
    Jeudi 24 Décembre 2009 à 10:48
    un bel hommage a ton amie. joyeux noel a toi et a ta famille. plein de gros bisous Jeanne. cathy
    4
    Lundi 21 Décembre 2009 à 21:54
    Ton hommage à cette dame qui appréciait ta compagnie est très émouvant. Merci Petite Jeanne et bonne soirée !
    3
    Lundi 21 Décembre 2009 à 21:40
    Ce vase est superbe avec ses jolies couleurs et en tableau il doit très bien rendre.
    Eh oui, il y a des êtres que l'on ne peut oublier.
    Bonne soirée
    Bisous
    2
    Lundi 21 Décembre 2009 à 17:56
    Bonsoir Petite Jeanne
    Bravo pour les abeilles ! je n'ai pas résisté !
    Il y a des personnes qui nous marquent de leur passage. Cette Andrée devait en avoir des histoire à te raconter !
    Bonne soirée et gros bisous à toi. Marishka
    1
    Dimanche 20 Décembre 2009 à 21:14
    Et comme elle faisait les choses à fond, elle était très documentée et intarrissable sur les Dolomites, le vésuve et l'Italie en géneral!.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :