• L’arbre qui ne veut pas mourir…

    L’arbre qui ne veut pas mourir…  J’étais bien tranquille sur le bord de l’allée du parc communal, les promeneurs me saluaient souvent, enfin surtout leurs chiens mais je ne leur en tiens pas rancune, à chacun son style de vie. Les enfants qui s’entraînaient sur le terrain de football me divertissaient. J’avais beaucoup d’amis, beaucoup d’oiseaux, beaucoup d’insectes, aucune pollution. Bref j’étais heureux.

    Mais un jour, un grand vent déchaîné venu du fond de l’horizon accompagné d’un orage impitoyable a fait frémir tous les arbres du parc. Chacun tentait bravement de résister en se pliant en deux pour moins souffrir des rafales tyranniques. Des lumières aveuglantes illuminaient tout le village. Je songeais à la tempête de 1999 qui avait fait tant de morts. 

    Je rassemblais tout mon courage pour tenir tête aux assauts lorsque la foudre s’est abattue sur moi, j’ai perdu connaissance. C’est la pluie qui m’a réveillé, je sentais l’eau couler à l’intérieur de moi jusque dans mon cœur. J’ai pris conscience avec horreur que mon faîte était tombé. Il ne me restait plus que deux malheureuses branches de chaque côté. J’étais désespéré, mais le pire était à venir. 

    Une Tronçonneuse est arrivée pour déblayer l’allée. Elle s’en est donné à cœur joie de me débiter en bois de chauffage. Je n’ai rien contre le chauffage au bois mais ça fait vraiment mal aux tripes. Quand j’ai compris qu’elle allait me couper au ras du sol, j’ai su que j’allais mourir alors, je suis entré en sommeil.

    Longtemps plus tard, j’ai senti que les insectes me chatouillaient de partout puis j'ai entendu le coucou et je me suis réveillé… Comment, je suis encore vivant ?  La tronçonneuse m’avait laissé deux mètres de troncs. 

    Pourquoi m’avait-elle épargné ? J’ai su longtemps plus tard que des trombes d’eau étaient tombées et Madame la Tronçonneuse ne supporte pas l’eau. Et après, elle m’a oublié.

    Que vais-je faire avec un tronc sans branches ? Impossible de faire une fleur. Pourtant le printemps était là, c’est les oiseaux qui me l’ont dit. 

    Mon voisin m’a parlé sur un ton narquois : «  -  Hé !, drôlement handicapé l’ami, que vas-tu faire ?, tu n’as même plus une brindille pour accueillir un pinson !

    - Ouaih !, tu riras moins au prochain orage…»   

    Hélas il avait raison, je ne savais quoi faire, j’avais du mal à respirer.

    Quatre saisons plus tard, mon voisin m’interpelle à nouveau :

    «  - Alors le Tronc, comment vas-tu ?

    - Mieux, comme tu vois j’ai réussi à faire une branche. 

    - Wouaih ! Et pourquoi une seule ? 

    - Pour qu'elle soit la plus droite de tout le parc ! 

    - Tu frimes ! C’est une pie qui a lâché un noyau de cerise sur toi et il a poussé !

    - Tu es vraiment mauvaise langue : du moment que je nourris, la pousse est à moi.

    - J'insiste, avant tu avais des fleurs roses et des feuilles pourpres comme moi et là, une malheureuse fleur blanche et des feuilles vertes !

    Occupe-toi de tes couleurs et laisse les miennes tranquille.»

    Je ne lui ai plus rien dit mais ces propos m’ont donné un bon coup au moral.

    Malgré mon grand âge, j’espère encore, je n’arrive pas à envisager de quitter ce beau parc Maurice Froment. Je voudrais tenir compagnie encore longtemps à tous mes amis et surtout à l’arbre qui pleure toujours sur sa béquille.  Petite Jeanne, 2021.

    Je vous abandonne pour quelques temps, cause déménagement… A bientôt.

    Je souhaite un très bel été à toutes et tous. 

    L’arbre qui ne veut pas mourir…

    L’arbre qui ne veut pas mourir…

    L’arbre qui ne veut pas mourir…

    L’arbre qui ne veut pas mourir…

    L’arbre qui ne veut pas mourir…

    L’arbre qui ne veut pas mourir…

    L’arbre qui ne veut pas mourir…

    « Veigné, Candé (37)
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    22
    Dimanche 12 Septembre à 02:07

    Bonjour Petite Jeanne.

    Beau ce tronc !

    J'imagine déjà mes chats en train de faire leurs griffes hihi

    Ce serait une bel et vrai arbre à chats  ;-)

    Belle histoire.

    Dans le Sud nous sommes entourés d'arbres, pins, palmiers et platanes,

    mais aussi d'autres arbres dont je ne connais pas les noms.

    Sur le parking il y a des faux poivriers.

    J'aime beaucoup les arbres, dont le saule pleureur surtout.

    Bises, bon dimanche

     

    21
    Samedi 7 Août à 17:22

    Coucou Petite Jeanne , 

    J'espère que tu es bien installée en Occitanie . Je te souhaite la bienvenue .

    Hélas cet été ce n'est pas folichon  et tout va de travers .!

    Bonne continuation , prend bien soin de toi et gros bisous.

    20
    Mercredi 4 Août à 12:07

    ღ Bonjour

     

     

     

    ღ C'est toujours avec un grand plaisir

     

    ღ Que je prends un instant pour venir dans

     

    ღ Ton univers passer un petit moment de détente

     

    ღ Pour y laisser un sourire sur mon passage

     

    ღ Alors c'est sincèrement que je te souhaite

     

    ღ Une agréable bonne et belle journée

     

    ღ Hier le soleil sans  en profiter  le peintre

     

    ღ Donc rester bien sage avec un livre

     

     ღ Aujourd'hui il fini ailleurs j'en profite 

     

    ღ Mais nous devons avoir la pluie normalement 

     

    ღA part le ciel gris et temps lourd elle n'est pas là 

     

    ღ Bisous d'amitié de ton amie

    19
    Lundi 26 Juillet à 12:20

    bonjour Jeanne

    une histoire certes mais j'ai déjà vu des branches utilisées en clôture et qui repartaient de belle !!

    bon courage pour ton déménagement

    bisous

    18
    Jeudi 8 Juillet à 16:45

    J'adore cette idée de l'arbre. Mais je n'arrive pas à poster mon commentaire.

    17
    Mardi 6 Juillet à 16:15

    Me voilà donc enfin acceptée pour laisser un commentaire et te remercier pour cette histoire que je vais m'empresser de lire à mes petits enfants. Le premier arbre est , comme le Phoénix qui renaît de ses cendres; j'ai toujours eu faible pour les érables et les cèdres. Ces derniers , dans ma région , remplacent les sapins, qui, arrivés à maturité sont abattus. Je te souhaite un bel été. 

    16
    Vendredi 2 Juillet à 17:05
    PPRENE

    bonjour chere Petite Jeanne, tres intéressante cette histoire d'un tronc d'arbre, frappé par la foudre, qui réussit a faire une branche , une belle histoire de volonté d'un végétal , qui veut continuer à vivre dans son parc ! superbes photos d'arbres, merci bonne fin de semaine chere amie, grosses bises 

    15
    Jeudi 1er Juillet à 17:01

    Cette fois ça marche ! Youpppiiii !

    Gilbert

    14
    Jeudi 1er Juillet à 17:01

    Bon ! Je vois qu'avec le CAPTCHA...on a maintenant des problèmes pour mettre nos commentaires... c'est pas sympa tous ces systèmes...car on perd du temps à les mettre...et ils passent dans les corbeilles ! 

    Je trouve très originale la première photo... et c'est pas la premier fois que je vois ça... je l'ai même moi-même vu et pris en photo une fois en montagne... dans le tronc qui restait d'un vieux sapin... une tout jeune c'était mis à pousser ! C'est bien ce qui se passe dans nos vies... les anciens s'en vont, pour laisser la place aux jeunes... 

    Bonne fin de journée...en espérant que cette fois ça marche !

    Gilbert

    13
    Jeudi 1er Juillet à 00:25

    Merci pour cette belle page qui met à l'honneur les arbres et en particulier ce pauvre frappé par la foudre ! Je connaissais un chêne qui avait subi le même sort et il était resté debout avec une grande et large brèche dans son tronc désormais creux. J'aimais bien passer le voir lors de nos promenades ! Bon déménagement et bel été à toi également ! GBizhous Petite-Jeanne !

    12
    Mardi 29 Juin à 17:13

    Bonjour ,un joli texte ,pour cet arbre qui reprend vie.il y a toujours de l'espoir .

    bon déménagement ,bonne soirée,bises.

    11
    Mardi 29 Juin à 16:18
    Francinea

    Bonjour, merci pour cette belle histoire, je te souhaite une bonne journée, bisous  et bon déménagement

     

    10
    Mardi 29 Juin à 13:19

    Merci pour ton petit mot sur mon blog et je t'ai répondu : "Petite Jeanne, tu étais venue sur mon blog en 2017 - 2018 et on s'est perdues de vue, contente de t'avoir retrouvée. A bientôt de te lire à nouveau "

    Au plaisir 

    9
    Mardi 29 Juin à 12:51

    La nature reprend le dessus c'est ce que j'aime dans la vie car même si l'homme détruit une partie de la planète celle-ci se rattrape tant bien que mal. Ce pauvre arbre a su se battre et résister à la tempête car lui n'avait rien demandé : juste vivre et apporter de la chlorophylle dans notre univers. Chez moi j'en vois des arbres coupés n'importe comment, pas besoin de tempête l'homme est assez imbécile pour le faire lui-même et pourquoi ? On ne sait pas. Les bouleaux pleureurs surtout mais nous sommes heureux car ils reprennent vie et repoussent bien même s'ils sont estropiés. 

    Une bien jolie histoire que ton arbre bravo de l'avoir choisie. Bonne après-midi bises

    8
    Mardi 29 Juin à 08:18
    virjaja

    pauvre arbre!!! mais jolie histoire. bon déménagement et a bientôt. gros bisous Jeanne. cathy

    7
    Mardi 29 Juin à 08:17
    virjaja

    pauvre arbre!!! mais jolie histoire. bon déménagement et a bientôt. gros bisous Jeanne. cathy

    6
    Lundi 28 Juin à 17:59

    Bonjour Petite Jeanne , 


    Cette histoire est très belle et très bien écrite .Bravo , très belle imagination .


    Bon déménagement , j'ai cru lire que tu descendais vers chez nous ..? super , je te souhaite la bienvenue en Occitanie .


    Beaucoup de travail t'attend , alors bon courage .


    A bientôt et gros bisous.

    5
    Lundi 28 Juin à 16:50

    Elle est belle cette histoire, rien n'est perdu, la vie reprend !


    C'est beau tous ces arbres.


    Bonne semaine.

    4
    Lundi 28 Juin à 13:11

    Très belle histoire

    3
    Ourson
    Lundi 28 Juin à 12:41
    Bonjour Petite Jeanne, je comprends un au revoir à l'arbre escagassé de ce parc où tu aimes tant te promener. Rassures toi, il y aura d'autres arbres, d'autres promenades, et avec les tiens. Je t'attends de pied ferme pour explorer les forêts et montagnes pyrénéenne. Bise
    2
    Erika
    Lundi 28 Juin à 11:18

    C'est la troisième fois que j'essaie de laisser un message...
    Belle idée de mettre en avant cet arbre mais surtout bravo pour l'histoire que tu lui dédies !
    Je suis une amoureuse des arbres qui sont notre oxygènes.
    Je suis triste quand l'un d'eux est abattu car ses racines empiètent sur le parking. Ce qui vient d'ailleurs de se passer dans la résidence il y a peu de temps. Grrr... Le béton n'a rien à faire autour d'un arbre !!!
    Bon déménagement et à bientôt.
    Bisous
    Erika

    1
    Lundi 28 Juin à 07:35

    Moi aussi j'espère que ce beau tronc d'arbre restera encore longtemps dans ce magnifique parc ! Bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :