• Quand Flaubert me tombe dessus...

    Par un beau matin d'automne, je prends le TGV à Montparnasse direction Agen.

     

    Je choisi toujours une place coté couloir pour pouvoir étirer mes jambes (les trains sont tellement petits). A ma droite, un tout jeune homme, j'apprends plus tard qu'il n'a que 16 ans et demi. Au dessus de l'espace bagage, il a laissé son sac à dos. Vétu d'un pantalon à mi-fesse qui fait accordéon sur les baskets, il s'agite, cherche, s'assoit, se relève et cherche encore.

     

       Pongée dans mon soduku, je n'y prête guère attention puis un livre me tombe dessus, je le Gustave Flaubert saisi pour le rendre à son propriétaire et, stupéfaite, je lis: Gustave Flaubert!. Puis un deuxième: Émile Zola et enfin un troisième atterri plus en douceur: Marguerite Yourcenar.

     

    Je les tends à mon voisin qui a fini par s'asseoir pendant qu'il se confond en excuses. Je le regarde un instant sans répondre puis je lui dis:

    « - Vous savez, j'ai travaillé 25 ans dans des gares de banlieue parisiènne, j'en ai vu des jeunes gens!: de toutes tailles, de tous les âges, de toutes ethnie, J'ai assisté impuissante à leurs méfaits, j'ai même été braquée, ils étaient armés de bombes de peinture à tags, de barres de fer, de pétards au sens propre comme au figuré, mais je n'ai jamais vu Flaubert tomber de leurs poches!. Ne vous excusez pas, c'est moi qui vais m'excuser profiter de votre présence pour me remonter le moral, et grâce à vous, je me mets à penser que le monde n'est peut être pas complètement foutu! ».

     

    J'ai longtemps bavardé avec ce jeune homme qui croit en l'avenir avec pleins projets, de courage et d'ambition. C'est réconfortant de savoir qu'il y a une relève pour refaire le monde, nous en avons tellement besoin.

    « Fleurs et fruitsLarressingle (32) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    10
    Samedi 31 Mars 2012 à 08:19
    Il y en a encore qui lisent et écrivent bien. Mais ce ne sont pas ceux dont on parle le plus dans les médias. Hélas !
    9
    Vendredi 30 Mars 2012 à 18:25
    Bonjour Petite Jeanne
    Il est heureux qu'il y ait encore des jeunes qui s'intéressent à autre chose qu'à des futilités ou pire encore qu'à faire des bêtises. Cela devrait être la norme, mais il semble bien que ce soit de moins en moins le cas.
    Bonne fin de journée
    8
    Jeudi 29 Mars 2012 à 16:52
    kikoi Jeanne , quel temps magnifique, je rentre de promenade ,je suis comme un coquelicot bises
    7
    Mardi 27 Mars 2012 à 11:39
    Hello Petite Jeanne,
    Eh oui ils ne sont pas tous mauvais, fort heureusement !!
    Bonne journée de mardi
    Amitiés
    6
    Lundi 26 Mars 2012 à 16:50
    les jeunes ,mais grace à DIEU il en reste des bons !!!!!!bonne semaine ma douce bises
    5
    Lundi 26 Mars 2012 à 15:50
    savoir tirer profit de certaines rencontres !!
    4
    Lundi 26 Mars 2012 à 14:38
    Bonjour Jeanne,

    Toutes mes excuses moi aussi pour ne plus venir mais je me suis cassée la main droite !!! donc pas très facile de manipuler l'ordi et j'avoue avoir mon over-dose déjà au bureau où je ne peux pas faire autrement !
    Une rencontre inattendue c'est sûr !!! comme quoi tous les jeunes ne sont pas à mettre dans le même sac ! bises. marie
    3
    Lundi 26 Mars 2012 à 12:56
    Comme quoi il ne faut pas juger les gens sur la mine !
    Bisou
    2
    Lundi 26 Mars 2012 à 09:45
    Effectivement une rencontre inattendue , insolite qui prouve que tous les jeunes d'aujourd'hui ne sont pas à mettre dans le même sac !
    J'aurais été comme toi , heureuse de découvrir ces auteurs lus par ce jeune là .
    Bisous & bonne semaine .
    1
    Lundi 26 Mars 2012 à 08:01
    Sympathique rencontre ! Si toutes les générations savaient se donner la main... la terre tournerait plus rondement sans doute ! Bizh et bon lundi Petite Jeanne.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :