• H St Léon (5)   De St Robert à St Léon sur Vézère il n’y a que quelques tours de roues.
       Nous découvrons ce beau petit village niché dans une courbe de la rivière la Vézère qui est la  petite sœur de la Dordogne, à mi-chemin entre Montignac et Les Eyzies.
       Il mérite votre visite si vous êtes dans la région.
       Il a gardé toute son authenticité. :ses maisons anciennes bâties en pierre, couleur de miel et séparé par les petites allées
       La belle église romane du XII ème siècle est aussi un haut lieu du festival musical du Périgord noir.
       La chapelle expiatoire révèle sa légende à l’entrée du vieux cimetière.
       Il y a un grand et impressionnant château dans le village, le château de Chabans mais malheureusement il n'était pas ouvert au public, il est situé dans un très beau cadre rempli de jardins attirants de style français, et a été soigneusement restauré au cours des 16 dernières années.
       Il y a quelques cafés et restaurants sur la «route principale» à la sortie du village, et un ou deux  poteries artisanales.
       Quiétude et repos pour cette journée de printemps.

    H St Léon (1)H St Léon (10)H St Léon (14)H St Léon (4)H St Léon (2)H St Léon (3)H St Léon (7)H St Léon (8)H St Léon (9)H St Léon (6)H St Léon (12)H St Léon (11)

    Partager via Gmail Yahoo!

    12 commentaires
  •   J St Robert (4) Nous quittons un peu la Dordogne pour remonter vers la Corrèze et nous voilà à St Robert.

       Son lourd passé peu connu, posé dans un paysage typique de la Corrèze sur une colline, le village se dresse au milieu de bosquets dans la claire lumière du Limousin.
       Avec ses ruelles et ses échoppes moyenâgeuses, son église romane du XIIème siècle, sa toute petite chapelle, ses bâtisses cossues en pierre de taille, d’autres toutes simples, ses anciennes portes, et sa fontaine magique, Saint-Robert est un village sobre et serin peu animé en cette saison mais au charme tout médiéval qui lui vaut d'appartenir aux Plus Beaux Villages de France.

       Un cadre parfaitement préservé, qui a servi de décor au feuilleton télévisé «Des grives aux loups » et reçoit le premier festival de musique de la région ouvert aux artistes du monde.


       De l’église, un panorama immense s’offre à nous, depuis les confins de la Dordogne au plateau des Monédières. Un paysage enchanteur propice à la contemplation et à l’écriture. L’auteur de « Jules et Jim », Henri-Pierre Roché, habitant de Saint-Robert, ne s’y est d’ailleurs pas trompé.
    Une promenade bien calme en cette journée de fin mars. 

    J St Robert (1)J St Robert (10)J St Robert (11)J St Robert (13)J St Robert (3)J St Robert (6)J St Robert (7)J St Robert (8)J St Robert (9)J St Robert (2)J St Robert (5)J St Robert (5)

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • M Castelnau la Chapelle (4)   Nous sommes toujours en Périgord noir, à Castelnaud la Chapelle.
       Dominant le confluent de la Dordogne et du Céou, voici un village d'une richesse patrimoniale exceptionnelle :
       Ses maisons très typiques, son monument aux morts, ses pigeonniers, ses points de vue, ses jardins, ses sentiers de promenades et randonnées sans oublier les falaises de ses rivières qui en font un lieu de prédilection pour les loisirs de plein air et le dépaysement. Caractérisé par sa disposition en terrasses que l'on gravit au gré des petites ruelles escarpées.
        L'agriculture, l'artisanat, les commerces, la richesse de la vie associative et des loisirs assurent la vie et le renom de cette commune petite certes mais active et prospère.
       Juché à flanc de colline sur la rive gauche de la Dordogne le château de Castelnaud, classé Monument Historique en 1966, domine le petit bourg lové à ses pieds.
       Un magnifique panorama sur les sites de Beynac, Marqueyssac et la Roque Gageac.
       Ce château, éternel rival du château de Beynac de l’autre côté de la Dordogne fut bâti à partir du XIIème. Au XIIIème.M Castelnau la Chapelle (6)
    Simon de Montfort, lors de sa croisade contre les Albigeois, attaque le château qui appartient alors au cathare Bernard de Casnac. Le château de Castelnaud sera ensuite reconstruit. Pendant la guerre de cent ans, il est souvent passé aux mains des anglais.
       Ouvert au public depuis 1985, ce château fort médiéval est entièrement consacré à l’art de la guerre au Moyen Âge. On peut y découvrir une importante collection d’armes et d’armures, reconstitution d'armes lourdes comme les trébuchets, engins de guerre grandeur nature. En complément des maquettes, des audiovisuels permettent de mieux comprendre les différents modes d’attaque et de défense d’un château médiéval.
       Propriété de la famille Rossillon, le château a bénéficié de trois importantes campagnes de restauration. Aujourd’hui, le site accueille plus de 220 000 visiteurs par an dont 20 000 scolaires.

    M Castelnau la Chapelle (1)M Castelnau la Chapelle (12)M Castelnau la Chapelle (7)M Castelnau la Chapelle (11)M Castelnau la Chapelle (9)M Castelnau la Chapelle (2)M Castelnau la Chapelle (10)M Castelnau la Chapelle (5)M Castelnau la Chapelle (8)

    Partager via Gmail Yahoo!

    10 commentaires
  • N Collonges (19)    De Salers à Collonges La Rouge il n’y a que quelques tours de roues de notre maison mobile.
        J’avais déjà visité cette étonnante cité rouge il y a quelques années mais c’était en plein été et je n’avais pas bien apprécié car je n’aime guère les foules. En cette fin mars, il y avait peu de monde (c'est plus facile pour faire des photos) et les parkings étaient encore gratuits.

       Entre le Limousin, le Quercy et le Périgord, le bourg de Collonges est on ne peut mieux situé à un carrefour touristique et gastronomique.
       Bâti de grès rouge flamboyant ou rose pastel, lauzes grises aux reflets bleus, c'est toute une palette de couleurs qui fait, on s’en douterait, de Collonges la Rouge l'un des "Plus Beaux Villages De France".
       C’est même ici qu’est née l’idée de promouvoir le patrimoine de ces villages d’exception
    Je vous invite à découvrir par vous-même en vous laissant glisser dans le passé historique et géologique sur place, passé comme nous l’avons fait après un bon repas en terrasse fait de spécialités régionales…

    N Collonges (1)N Collonges (10)N Collonges (12)N Collonges (13)N Collonges (3)N Collonges (4)N Collonges (5)N Collonges (14)N Collonges (2)N Collonges (7)N Collonges (6)

    N Collonges (11)N Collonges (15)N Collonges (16)N Collonges (18)

    Partager via Gmail Yahoo!

    19 commentaires
  • O Salers (2)    "C'est la cité moyenâgeuse et montagnarde,

         Taillée en pleine lave, au cœur du Haut Pays,

         Et qui, depuis mille ans, sur nos monts et nos Puys

         Sentinelle toujours debout, monte la garde"

         (Arsène Vermenouze)

       Après Bort Les Orgues, nous voulions aller au Puy-Mary mais le col était encore fermé. Aussi nous avons pris la direction du Grand Pays de Salers, pays de pierre et de grands espaces, situé entre Dordogne et Puy-Mary, vous invite à la détente, à travers ses sports de plein air, ses randonnées, ses découvertes insolites, ses produits du terroir et ses savoureuses spécialités culinaires. Le parking était vide à cette époque de l’année.


       Salers est également connue dans le monde entier grâce à une race de vaches: les salers; robustes et rustiques, d'une couleur rouge acajou caractéristique, avec de fines et longues cornes de couleurs claires en forme de lyre.

       Salers est aussi un fromage qui porte ce nom, c'est la version labellisée du fromage cantal, il répond à des normes plus exigeantes en ce qui concerne l'origine du lait pour le fabriquer et les méthodes d'affinages.

       Salers avec ses 400 habitants est une ancienne cité médiévale entourée de remparts, située juste au bord d'une ancienne coulée de lave dominant la vallée de la Maronne se profile à 1000 m d'altitude. Classée parmi les "Plus Beaux Villages de France", avec ses maisons grises et blanches souvent couvertes de toitures en lauzes, son église gothique St Matthieu, son musée, etc ... Vous serez transportés dans le temps du Moyen -Age à la Renaissance.

       Et comme à dit le maire : Salers a affronté le passé et peut sans nul doute affronter le présent.

    O Salers (10)O Salers (11)O Salers (12)O Salers (14)O Salers (16)O Salers (17)O Salers (18)O Salers (9)O Salers (8)O Salers (6)O Salers (5)O Salers (4)O Salers (3)O Salers (1)O Salers (7)

    Partager via Gmail Yahoo!

    11 commentaires
  •    Locronan est une petite commune du Finistère de 800 habitants dont l'activité principale est le Tourisme. Classée au titre des Monuments Historiques depuis 1924.

       Important patrimoine architectural préservé très précocement, Locronan est aujourd'hui gratifié du label des "Plus beaux Villages de France" et est labellisée aussi "Petite Cité de Caractère de Bretagne".  
       La cité accueille tous les ans près de 800 000 visiteurs.
       Son nom en breton est Lokorn. Ce nom signifie « le lieu (de l'ermitage) de Saint Ronan ». Les archives anciennes appellent parfois Locronan Saint-René-du-Bois.
     
       Le lieu-dit Plas Ar Horn, au sommet de la « Montagne » du Prieuré, à laquelle est adossé Locronan, offre un splendide panorama de la plaine du Porzay, du Ménez-Hom et de la baie de Douarnenez dans son ensemble.

       Locronan offre également la particularité d'avoir la totalité de ses fils électriques enterrés depuis le tournage de Tess par Roman Polanski en 1979. La remarquable homogénéité des constructions dans la partie classée du village en fait un lieu de tournage idéal, notamment de films historiques.   Tess est d'ailleurs nommé aux Césars 1980 dans la catégorie « meilleurs décors » (réalisés par Pierre Guffroy).
       Pour n’en citer qu’un autre parmi les nombreux films qui y ont été tournés : "d'Artagnan", de Claude Barma, avec Dominique Paturel en 1969.

    Quel bonheur de passer la journée à flâner dans les ruelles avec ses artistes qui travaillent devant leur porte, ses musées et ses boutiques qui présentent les production régionale et surtout, surtout sans véhicules. En effet l’entrée n’est autorisée qu’aux piétons aussi dans le calme qui y règne on prend conscience de la qualité de vie que nous pourrions avoir sans le bruit des véhicules à moteur…

    Partager via Gmail Yahoo!

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique