•   Après une bonne nuit à Sauveterre, nous reprenons la route sous un ciel mitigé, pas extraordinaire ce mois de juillet 2011!. 

    Monestiès  (81)

    Seulement 37 kms à parcourir mais nous changeons de département, nous voici dans le Tarn.

     

     ''Plus beau village de France'', Monestiés s’est installé dans une boucle du Cérou qu’un vieux pont de pierre enjambe à quelques pas de l’ancienne porte fortifiée marquant l’entrée du village. Si la chapelle Saint-Jacques n’accueille plus les pèlerins de Compostelle, elle renferme en son sein un mobilier exceptionnel dont un retable du XV ème siècle composé de 20 statues polychromes.

     

     Telle une coquille d’escargots, ce village ecclésial s’est construit depuis le 10 ème siècle autour de l’église St Pierre, petit édifice roman transformé en 1550 en ensemble gothique méridional.

     

     En découvrant le vieux pont, les berges du Cérou nous accueillent pour une balade tranquille au bord de l’eau.Monestiès  (81)Monestiès  (81)Monestiès  (81)Monestiès  (81)Monestiès  (81)Monestiès  (81)Monestiès  (81)Monestiès  (81)Monestiès  (81)Monestiès  (81)Monestiès  (81)Monestiès  (81)Monestiès  (81)

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    15 commentaires
  •    Toujours dans l'Aveyron nous voilà à Sauveterre, une des belles 

    Sauveterre de Rouergue (12)

    bastides, villes neuves du Moyen-Age, les mieux conservées du Sud-Ouest. Construite en damier, plan typique parfait qui traduit la volonté de regroupement et de contrôle de la population, une recherche de hiérarchisation et de fonctionnalité dans l'organisation de la ville. Les maisons sont regroupées par lots (lotissement), toutes les rues ramènent à la place et chaque nouvel habitant reçoit en outre un jardin hors de la ville qui lui permettra de vivre. La comparaison avec nos villes nouvelles d'aujourd'hui (La Défense, Cergy-Pontoise, Saint-Quentin-en-Yvelines) s'impose d'elle-même et aboutit à une certaine similitude.

       Bâtie à la fin du 13 ème siècle sur ordre du Roi de France Philippe III le Hardi, elle connut la réussite grâce au commerce et à l'artisanat. La gigantesque Place des Arcades, place centrale bordée d'arcades qui abritent toujours des boutiques, atteste de l'évidente prospérité de la ville au 16 ème siècle. La collégiale Saint-Christophe, église paroissiale, parée d'ors et de dorures, est le témoin privilégié de cette époque. Maisons à pan de bois, pierres sculptées ornementales, portes ouvragées, vestiges de fortifications, portes monumentales de la ville, Sauveterre nous propose une échappée hors du temps...

       Nous passons la nuit sur place, dans l'aire de services des campingcaristes à la sortie de la ville.Sauveterre de Rouergue (12)Sauveterre de Rouergue (12)Sauveterre de Rouergue (12)Sauveterre de Rouergue (12)Sauveterre de Rouergue (12)Sauveterre de Rouergue (12)Sauveterre de Rouergue (12)Sauveterre de Rouergue (12)Sauveterre de Rouergue (12)Sauveterre de Rouergue (12)Sauveterre de Rouergue (12)Sauveterre de Rouergue (12)

    Partager via Gmail Yahoo!

    30 commentaires
  •    Après les pluies cadurciennes le temps s'est un peu amélioré, comme il nous reste quelques jours de vacances, nous décidons de visiter six autres ''plus beaux villages de France''. Najac (12)

       Le premier arrêt est pour Najac situé le long d’une arête rocheuse, dominé par une forteresse autrefois convoitée par les Rois de France ou d’Angleterre, Najac étire ses maisons aux toits de lauze au-dessus des gorges sauvages de l’Aveyron. C’est en empruntant le chemin de ronde que le regard s’émerveille sur les grands espaces...

       Tenant son nom d’un domaine gallo-romain, Najac se développe au 11ème siècle sous l’aile protectrice d’un château fort.  

       Au milieu du 13 ème siècle, au lendemain de la croisade contre les Albigeois, et alors que les terres du Midi de la France se couvrent de bastides, le bourg de Najac, dont le positionnement est stratégique, est réaménagé par le comte de Toulouse Alphonse de Poitiers, frère du roi Louis IX. Najac devient alors une ville de pouvoir, siège de la sénéchaussée du Rouergue…

       Des travaux considérables y sont réalisés afin d’asseoir l’autorité royale et développer des échanges: le château fort est reconstruit, une nouvelle et vaste église est bâtie, et un quartier neuf est aménagé autour de la place du Barry afin d’accueillir des marchés.Najac (12)Najac (12)Najac (12)Najac (12)Najac (12)Najac (12)Najac (12)Najac (12)Najac (12)Najac (12)Najac (12)Najac (12)Najac (12)

    Partager via Gmail Yahoo!

    23 commentaires
  •    Après le déjeuner à Turenne, il ne nous restait que 25 kms pour 

    Carennac (46)

    arriver à Carennac, '' plus beaux village de france'',
     sur les rives verdoyantes de la Dordogne pourtant déjà dans le département du Lot.

       

    Aujourd'hui seulement 400 âmes, mais du temps où il se nommait Carendenacus, Carennac était un village médiéval rassemblé autour d'une église dédiée à Saint-Sernin et dépendant de l'abbaye de Cluny. Sous l'impulsion de cette grande abbaye la paroisse devint prieuré et entreprit la construction de l'actuelle église Saint-Pierre, édifice roman du XIème siècle.

     

     Le château des Doyens, construit au XVIème siècle, abrita de 1681 à 1685 le célèbre François de Salignac de La Mothe-Fénelon, futur archevêque de Cambrai, qui choisit "cet heureux coin de terre" pour écrire "Les Aventures de Télémaque".

       

    Vieilles pierres ornée de verdures tout près de mon Périgord natal, j'adore!.... Carennac (46)Carennac (46)Carennac (46)Carennac (46)Carennac (46)Carennac (46)Carennac (46)Carennac (46)Carennac (46)Carennac (46)Carennac (46)Carennac (46)Carennac (46)

    Partager via Gmail Yahoo!

    23 commentaires
  •    De Angles sur l'Anglin nous partons toujours direction le 

    Turenne (19)

    sud-ouest pour visiter Turenne,  il y a 235 kms à parcourir aussi nous faisons une étape dodo à Uzerche.

     

       Muni de 800 habitants, entouré de vertes prairies, ce ''plus beau village de France'' nous attendait pour une visite sous le soleil corrézien.

       Portant le nom d’une puissante vicomté ayant régné ici durant dix siècles, Turenne a gardé de nombreuses traces de son histoire: les tours César et du Trésor, vestiges du château dominant le village, d’anciens hôtels particuliers des XVème au XVIIème siècle, ornés de tourelles ou d‘échauguettes et des demeures plus simples aux toits couverts de lauzes ou d’ardoises...

       Turenne est un site médieval protégé positionné sur une butte très abrupte et très stratégique, au carrefour de régions et de routes commerciales et religieuses, entre le Limousin, le Périgord et le Quercy.

       C'est une capitale d'une vicomté prospère où se succèdèrent plusieurs dynasties de seigneurs ayant marqué l'histoire de France.Turenne (19)Turenne (19)Turenne (19)Turenne (19)Turenne (19)Turenne (19)Turenne (19)Turenne (19)Turenne (19)Turenne (19)Turenne (19)Turenne (19)

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    14 commentaires
  •    Après Richelieu, nous parcourons 65 kms pour trouver ce ''Plus Beau Village de France'' de 400 habitants, situé aux confins du Berry et de Angles sur Anglin (86)la Touraine, Angles-sur-l’Anglin doit son nom à la tribu saxonne des Angles qui envahit l’Angleterre au Vème siècle, ainsi qu’à la rivière qui sépare la partie haute et la partie basse du village.

       Beaucoup de belles choses à voir:

       L’atelier des Jours d'Angles: Les '' Jours'' sont de magnifiques broderies faites à la main.

       Avec du fil et l’aiguille, l’ajoureuse exécute des points précis propres à cette technique de broderies à fils tirés a fait la réputation du village depuis plus d’un siècle, les Jours d’Angles se travaillent sur tous les textiles, tels que soie, lin et coton.

       Le ''Roc aux Sorciers'' et ses sculptures magdaléniennes.

       La forteresse construite au XIème par l'évêque de Poitiers. Dressée sur son éperon rocheux, elle domine de 48m la vallée de l’Anglin. Remaniée aux XIIème et XVème, elle fut un point stratégique au carrefour des trois régions: Poitou, Berry et Touraine.

       Aux alentours de la deuxième guerre mondiale, par sécurité, on consolide l’édifice afin de conserver ce témoignage essentiel du passé. En 1985, il devient bien communal.

       Un superbe panorama sur la ville basse qui est accessible, depuis le château, par la rue du pont en passant devant la façade de la maison où naquit le Cardinal La Balue (ministre des finances sous Louis XI).

       La vallée de l'Anglin est classée, cette jolie rivière, longue de 66 Km, prend sa source à 370 m d'altitude aux pieds des monts de la Marche, vers Azerables (23). Elle rejoint la Gartempe après Angles-sur-l'Anglin.

       Les paysages des bords de l'Anglin sont vraiment pittoresques et de nombreux sentiers pédestres, VTT et équestres permettent de les suivre.Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)Angles sur Anglin (86)

    Partager via Gmail Yahoo!

    19 commentaires
  • Montsoreau (49)   Après le déjeuner à Candes, nous allons à Montsoreau qui est tout près, à 1,500 km de Candes St Martin mais on ne pouvait pas passer en campingcar par la route directe qui longe la Loire, nous avons donc fait un petit détour qui en valait vraiment la peine, cette charmante bourgade de 500 âmes, connue notamment par le roman d'Alexandre Dumas "La Dame de Monsoreau", garde encore aujourd'hui un patrimoine historique hors norme.

     

       Fort de son château, ses caves troglodytiques, ses vins, ses moulins, ainsi que sa champignonnière, le village de Montsoreau vous invite à flâner dans les ruelles fleuries. La Loire apporte au château de Montsoreau, une douceur de vivre.

       

       Labellisé aussi Plus Beau Village de France, classée au Patrimoine Mondial par l'Unesco.

     

       Montsoreau vous charmera à coup sûr ! 

    Montsoreau (49)Montsoreau (49)Montsoreau (49)Montsoreau (49)Montsoreau (49)Montsoreau (49)Montsoreau (49)Montsoreau (49)Montsoreau (49)Montsoreau (49)Montsoreau (49)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    27 commentaires
  • Candes St Martin (37)

     

       Le lendemain matin, nous arrivons à Candes, un ancien port de pêche et de batellerie né de la confluence entre la Vienne et la Loire, Candes-Saint-Martin joue le contraste avec ses toits d’ardoise et ses murs de tuffeau blanc dont sont parées les maisons et la collégiale Saint-Martin.

       

       Ce "plus beaux villages de France" d'à peine 150 âmes, fait partie du Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine et se trouve au cœur du Val de Loire, promu au patrimoine mondial de l'UNESCO. 

     

       Nous avons grimpé par un chemin de chèvre jusque tout en haut de la colline à ce trouve le vestige d'un ancien moulin à vent dit Moulin de la Pelouse, de là, vue impressionnante sur les deux rivières qui se mêlent l'une à l'autre.

     Belles balades romantique à faire sur les bords de Loire.


    Candes St Martin (37)Candes St Martin (37)Candes St Martin (37)Candes St Martin (37)Candes St Martin (37)
    Candes St Martin (37)Candes St Martin (37)Candes St Martin (37)Candes St Martin (37)Candes St Martin (37)Candes St Martin (37)

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique