• Montgaillard (65)

     

    Un jour de février dernier, le soleil a montré le bout de son nez, aussi Fiston, chez qui je séjournais m’a dit qu’il m’offrait un café dans un café pas comme les autre.

    Direction Montgaillard, un petit village situé au sud de la France dans le département des Hautes-Pyrénées, à une quinzaine de km de Tarbes.

     

    Le village était tranquille, ce n’était pas le jour du festival TRUCA-TAOULES qui a lieu au mois d’aout.

    Nous avons enjambé l’Adour en empruntant le pont du Diable pour nous rendre à la gare et voici ce que j’ai vu! : Un café dans une ancienne voiture SNCF. (Je rappelle pour les non-initiés que l’on dit ‘‘voiture’’ pour les humains et ‘‘ wagon’’ est réservé aux marchandises. Nous, cheminots, sommes choqués de cette  faute que font de nombreux journalistes).

     

     Et toc, fallait bien le dire !...

     

     

     

     

    Montgaillard (65)

    Montgaillard (65)

    Montgaillard (65)

     Montgaillard (65)

     Montgaillard (65)

     Montgaillard (65)

     Montgaillard (65)

     Montgaillard (65)

     Montgaillard (65)

     Montgaillard (65)

     Montgaillard (65)

    Montgaillard (65)

     Montgaillard (65)

     Montgaillard (65)

    Partager via Gmail Yahoo!

    19 commentaires
  • 0009 Pyrénées (1) 

      Les paysages sont si beaux, comment les décrire?...

     

       A chacun son émotion devant des sites aussi grandioses. Du col Mandé à Arreau en passant par Luchon, après chaque virages, une vue nouvelle, un village blotti tantôt à flanc, tantôt en haut, tantôt dans la vallée. Des prairies, des fleurs, des troupeaux, de la landes, de la neige sur les cimes et oh surprise, une cabane non pas au fond du jardin mais tout en haut dans la forêt!.0009 Pyrénées (10)0009 Pyrénées (11)0009 Pyrénées (12)0009 Pyrénées (13)0009 Pyrénées (14)0009 Pyrénées (15)0009 Pyrénées (16)0009 Pyrénées (17)0009 Pyrénées (2)0009 Pyrénées (3)0009 Pyrénées (4)0009 Pyrénées (5)0009 Pyrénées (6)0009 Pyrénées (7)0009 Pyrénées (8)0009 Pyrénées (9)

    Partager via Gmail Yahoo!

    15 commentaires
  • 0 M Bonac (1)    Nous cherchons un coin tranquille pour passer la nuit et en parcourant monts et vallées aux paysages sublimes, nous arrivons dans ce petit village français, situé dans le département de l'Ariège et la région de Midi-Pyrénées. Ses habitants sont appelés les Bonacois et les Bonacoises.

       La commune, dans le parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises, compte 144 habitants avec une densité de 3,8 habitants par km², c'est dire qu'on ne se marche pas sur les pieds!.

       A 58 km au Sud-Ouest de Pamiers, la plus grande ville à proximité.

    Situé à 720 mètres d'altitude, La rivière le lez est le principal cours d'eau qui traverse la commune de Bonac-Irazein.    Le parc de stationnement est loin d'être au complet, nous sous installons au bord de l'eau et pendant que je prends quelques photos, monsieur va prendre conseil auprès des pêcheurs... 0 M Bonac (10)0 M Bonac (11)0 M Bonac (12)0 M Bonac (14)0 M Bonac (2)0 M Bonac (3)0 M Bonac (4)0 M Bonac (5)0 M Bonac (6)0 M Bonac (7)0 M Bonac (8)

    0 M Bonac (13)0 M Bonac (9)

    Partager via Gmail Yahoo!

    10 commentaires
  • 0 O Ariège (1)  

     

     Après la rencontre avec l'ours, nous revenons en France non sans avoir acheté quelques liquides au Pas de la Case, premier arrêt dans ce village plutôt petit, un parking réservé aux campingcars juste derrière la gendarmerie.

     

     

       Nous avons trouvé dans l'Ariège, de belles petites rivières idéales pour taquiner un peu le poisson, j'ai été surprise par la couleur marron des flancs de collines, d'un peu plus près j'ai vu que c'était des fougères sèches de l'an passé.0 O Ariège (7)0 O Ariège (10)0 O Ariège (11)0 O Ariège (12)0 O Ariège (8)0 O Ariège (9)0 O Ariège (2)0 O Ariège (3)0 O Ariège (4)0 O Ariège (5)0 O Ariège (6)

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    12 commentaires
  • 0 Q Thuès (1)    Après les enseignes et les dinosaures, nous cherchons une aire de service et un parking pour passer la nuit. Mon recueil m'indique Thuès-entre-Valls que monsieur GPS trouve en un clin d’œil. Sans ces outils, je n'aurai jamais trouvé le parking bien caché sous les arbres. Une nuit de rêve avec seulement le chant d'amour des chouettes...

       Au matin, pendant que Mr s'affaire au nettoyage, je vais en quête de photos dans ce village qui devrait avoir à peine une cinquantaine d'habitants, je ne vois personne sauf quelques ouvriers pendus par des filins, ils travaillent dans la roche presque à la verticale.

       Je trouve la voie ferrée où circule le train jaune. Je vais d'un pas décidé jusqu'à la gare, avec un peu de chance je vais pouvoir le prendre en photo, mais non: train supprimé pendant une semaine cause travaux!.

       Fierté de la région, le petit train jaune est le trait d'union entre le Haut Conflent et le Plateau Cerdan. De Villefranche de Conflent à Latour de Carol, il dessert 22 villages en trois heures.0 Q Thuès (2)0 Q Thuès (11)0 Q Thuès (3)0 Q Thuès (4)0 Q Thuès (5)0 Q Thuès (0)0 Q Thuès (6)0 Q Thuès (7)0 Q Thuès (12)0 Q Thuès (8) 0 Q Thuès (9)0 Q Thuès (10)

    Partager via Gmail Yahoo!

    18 commentaires
  • 0 u Rivesaltes (1)   La fête finie, nous raccompagnons mon frère à la gare de Rivesaltes et profitons pour faire une visite à cette ville de 8500 habitants, capitale mondiale du fameux" Muscat de Rivesaltes", à découvrir impérativement sans oublier son autre vin doux naturel le "Rivesaltes" qui se déguste ambré, tuilé ou hors d'âge (le tout avec modération).

       Mais il n'y a pas que la gare, le vin, les fresques ou le musée du Maréchal Joffre il y a aussi le fête de l'Abricot qui aura lieu cette année 12 juillet 2011

       Toutefois, ce que j'ai aimé le plus, c'est la Légende du Babau:

     

       Depuis le moyen âge, le Babau défie le temps.

       La bête serait bel et bien apparue une nuit sans lune du 2 février 1290. A cette époque, la population vivait tranquille à l'abri des remparts de la ville, sous le règne du pacifique Jaume II de Majorque.

       Cette nuit là pourtant, les habitants furent réveillés par un vacarme épouvantable, suivi de cris d'enfants et d'un grand hurlement. Six bébés venaient de disparaître, enlevés par une bête énorme entrée par le Forat del Forn (trou du four par lequel on jetait cendres et déchets).

       Deux nuits encore, la bête sévit. Surgie des eaux d'ordinaire calmes de l'Agly, elle se montra : sorte d'iguane et de dragon à la mâchoire redoutable et aux griffes impressionnantes.

      Le Maire de la ville demanda une description de l'animal à l'un des veilleurs. Celui-ci ne pu qu'articuler sous l'emprise de la frayeur "va... vau" (ba bao) c'est à dire "il a il a". le mot fit le tour de la ville et ainsi fut nommé le monstre.

       C'est le Seigneur des Fraisses et Périllos, Galdric Trencaven qui mit fin à ce drame en décochant dans la gueule de la bête deux flèches mortelles. Trois côtes du monstre furent récupérées dans l'Agly en guise de trophée et sa mort dignement fêtée.

    Source: site mairie de Rivesaltes .0 u Rivesaltes (10)0 u Rivesaltes (11)0 u Rivesaltes (12)0 u Rivesaltes (13)0 u Rivesaltes (14)0 U Rivesaltes (15)0 u Rivesaltes (2)0 u Rivesaltes (3)0 u Rivesaltes (4)0 u Rivesaltes (5)0 u Rivesaltes (6)0 u Rivesaltes (7)0 u Rivesaltes (8)0 u Rivesaltes (9)

    Partager via Gmail Yahoo!

    14 commentaires
  • 0 v Ste Marie (1)   Les Pyrénées enneigées sont en vue, nous voilà arrivés à Sainte Marie La Mer dans Pyrénées Orientales qu'on ne doit pas confondre avec Les Saintes Maries De La Mer (13), ville où les Gitans font le pèlerinage.

     


       Le vrai motif de ma présence dans cette ville en ce 9 avril 2011, est une réunion familiale pour fêter les 100 ans de ma tante (sœur de ma mère). Nous avons tous été scotchés pas la bonne humeur, la santé, la vitalité et la beauté de notre doyenne. D'ailleurs, pour vous prouver que je n'exagère pas, je vais faire ce que je n'ai jamais fait: publier une photo de famille (qu'on me pardonne).

     

       Sainte Marie La Mer donc, qui autrefois s'appelait " Paribans" se trouve à une quinzaine de km de Perpignan, très belle station balnéaire à vocation familiale, la commune compte 3500 habitants pendant l'année mais accueille plus de 20 000 personnes pendant l'été.
       La plage offre de multiples activités de loisirs. Sainte Marie allie charme d'un joli village catalan que nous avons visité à bicyclette, avec la modernité d'une station en pleine expansion. Fière de sa culture et de son patrimoine, la commune perpétue une tradition artistique en créant un musée d'art contemporain au fil des rues.
       Enfin, Sainte Marie est un village où art et rugby se conjuguent en toute harmonie. Dans un esprit de convivialité.0 v Stre Marie (18)0 v Stre Marie (20)0 v Stre Marie (19)0 v Ste Marie (9)0 v Ste Marie (8)0 v Ste Marie (6)0 v Ste Marie (5)0 v Ste Marie (4)0 v Ste Marie (3)0 v Ste Marie (2)0 v Ste Marie (15)0 v Ste Marie (14)0 v Ste Marie (13)0 v Ste Marie (12)0 v Ste Marie (11)0 v Ste Marie (10)

    Partager via Gmail Yahoo!

    18 commentaires
  •  

    E (7)   Un village qu'on croyait tranquille de moins de 2000 habitants en pays Basque qui vois sa vie changer grâce à une  AOC. 

    Au pied des Pyrénées et à 20 minutes de la côte Basque et de l'océan, Espelette est célèbre pour son piment. Il n'est pas une façade qui n'arbore son ruban de fruits rouge vif !

    Piments d'espelette à toutes les sauces!: Pâtés,chocolats, coulis, purées, moutardes, en poudres ou en ficelles, confitures ou en gelée etc...je me suis demandé s'il existait d'autres choses dans les nombreuses boutiques du village, la réponse est oui! j'ai trouvé des bérets Basques quoique certains avaient des piments brodés dessus!.

    Également très fleuri, ce village agréable dégage une atmosphère assez festive. Les maisons, très anciennes pour la plupart, sont magnifiques avec leurs boiseries vertes ou rouges.
    La Fête du Piment (à ne pas manquer !) se déroule tous les ans le dernier dimanche d'octobre.

    "Un village qui à du goût"

    Il y avait beaucoup de monde en ce début octobre, pas facile de trouver en endroit pour y passer la nuit mais nous avons enfin réussi!.

    Et le lendemain matin des autocars remplis de club de troisième étaient là pour nous réveiller, nous avons dû laisser la place aussi nous avons pris la belle route touristique qui conduit à St Jean Pied de Port en suivant la Nive.

    Paysages magnifiques plein les yeux!.

    E (1)E (10)E (12)E (2)E (3)E (4)E (5)E (6)E (8)E (9)E (13)    Ramassage du piment d'espelette à la main!...

        Des champs bien agréable à voir.

    E (14)

    E (15)

    Partager via Gmail Yahoo!

    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique